CES ENFANTS SONT EN DÉTRESSE !

AGISSONS ENSEMBLE POUR LES MINEURS NON ACCOMPAGNÉS !

Signer, c'est apporter son soutien.

•  Mineurs non accompagnés : qui sont-ils ?
 
Ce sont plusieurs dizaines de milliers d'enfants qui survivent en France, séparés de leur famille, sans représentants légaux sur le territoire et sans aucune protection. 

Âgés en moyenne de 16 ans, les raisons de leur départ sont nombreuses : guerre, précarité, discriminations, violences familiales. Ils arrivent tous démunis, désorientés et fragilisés par leurs parcours de vie et leurs parcours migratoires.

Mais le plus difficile reste leur arrivée en France : ces mineurs non accompagnés ne sont pas accueillis avec bienveillance mais avec suspicion. Pour être pris en charge, les MNA doivent traverser de nombreux obstacles et leur minorité est constamment remise en cause par des méthodes aux pratiques douteuses. A l’issue d’une évaluation dite « sociale » – très souvent expéditive, subjective et faite uniquement à charge – où l’on cherche la moindre contradiction dans le discours d’un enfant bouleversé par ce qu’il vient de vivre, et souvent soumis à un test osseux datant des années 1930 et largement contesté sur le plan scientifique, ce sont près de 80% de ces enfants ou adolescents qui se voient refuser la protection de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). 

Alors exclus des dispositifs de protection de l’enfance, mais pas majeurs pour autant, ils ne peuvent bénéficier des aides des droits reconnus aux adultes. Ils passent ainsi souvent de très longues périodes dans la rue, durant lesquelles ils sont livrés à eux-mêmes, sans pouvoir accéder à un hébergement, aux soins, à l’éducation, à un suivi éducatif ou à la satisfaction de leurs besoins fondamentaux (nourriture, vêtements, hygiène…). 

Près de la moitié de ces enfants et adolescents qui contestent la décision administrative de refus de prise en charge sont finalement reconnus mineurs par la justice.

Médecins du Monde plaide depuis de nombreuses années pour l’arrêt total et définitif de ces méthodes qui sont inadaptées et indignes et rappelle qu’un mineur non accompagné est un enfant en danger qui doit être protégé. 

•  Les actions de Médecins du Monde
 
En 2015, un programme spécifique auprès des mineurs non accompagnés a été lancé à Paris pour les accompagner au mieux dans leurs démarches. Puis deux autres programmes, à Caen et Nantes, se sont développés.

Dans nos centres de soins et nos missions mobiles, nous sommes régulièrement confrontés à la détresse de ces jeunes. Nos équipes leurs apportent :

• une écoute bienveillante
• un soutien psychologique, médical et social
• une aide à la reconnaissance de leurs droits

En 2019, près de 1 320 mineurs non accompagnés ont été accueillis dans les programmes de Médecins du Monde en France.
 
Signez pour montrer votre soutien !

© Médecins du Monde